La bibliothèque Silverlight Database

J’avais évoqué dans un précédent post les mécanismes de persistance de données dans Windows Phone 7 via l’IsolatedStorage. J’avais ainsi terminé l’article sur le fait que Silverlight pour Windows Phone manquait encore de réel gestionnaire de base de données tel que SQL CE. Il existe en revanche plusieurs API Open Source qui comblent ce manque. L’une d’entre elles est la bibliothèque Silverlight Database, projet hébergé sur la plateforme de projets Open Source de Microsoft, CodePlex. Vous pouvez télécharger le projet sur sa page : http://silverdb.codeplex.com

Fonctionnalités de Silverlight Database

L’API est en réalité très simple à utiliser, avec seulement quelques classes importantes, en particulier Database et Table<T>. Grâce à ses classes vous allez pouvoir créer une représentation objet de votre base de données et la sauvegarder sur l’IsolatedStorage de votre client (que cela soit du Silverlight pour navigateur ou du Silverlight pour Windows Phone 7). Toute la manipulation de l’IsolatedStorage sont effectué par Silverlight Database sans que vous ayez à vous préoccuper de quoi que ce soit. Les fonctionnalités de l’API sont les suivantes :

  • Création et suppression d’une ou plusieurs bases
  • Ajout et suppression d’une ou plusieurs tables
  • Récupération des données avec possibilité d’utiliser du Lazy Loading (c’est-à-dire que les données ne seront récupérées que lorsque le programme en aura vraiment besoin)
  • Compression des données via la bibliothèque Open Source Silverlight SharpZipLib (également hébergée sur CodePlex : http://slsharpziplib.codeplex.com/)
  • Chiffrage des données par l’algorithme de chiffrage symétrique AES (via la classe AESManaged)

Ce que Silverlight Database n’est pas

Contrairement à ce que le nom suggère Silverlight Database n’est pas un vrai gestionnaire de base de données. En effet si j’ai une entité A reliée à une ou plusieurs entités B, on aura en fait une classe A qui contient un IEnumerable<B> ; cette liste sera sérialisée en même temps que l’objet de type A, et tous ces objets seront contenu dans la table de A, hors dans un véritable SGBD les instances de B devraient être conservées à part dans une table contenant tous les B.

Ce n’est pas vraiment une limitation, mais cela peut donner des choses étranges si on n’y fait pas attention. C’est pourquoi je pense que Silverlight Database est plus un gestionnaire de conteneur d’objets persisté plutôt qu’un SGBD. Silverlight Database n’en ai pas moins très facile et agréable à utiliser.

Utilisation de l’API

Pour commencer, vous devez créer une base via la méthode statique Database.CreateDatabase qui prend en argument un identifiant (pour retrouver la base plus tard) et optionnellement un mot de passe qui servira de clé de chiffrage. Si vous avez déjà créé une base vous pouvez la charger via la méthode statique Database.LoadDatabase qui prend les mêmes arguments que pour la création.

Depuis l’instance de Database que vous venez de récupérer vous pouvez ajouter une table (ou plus exactement un conteneur pour un certain type d’objet) en appelant la méthode CreateTable<ObjectType> ou récupérer une table déjà créée via la méthode Table<ObjectType>.

Le type Table<T> renvoyé par ces deux méthodes est une classe bien pratique, qui dérive d’ObservableCollection<T>. Cela signifie que vous pouvez par exemple lier une Table<T> directement par Binding à une ListBox dans votre XAML. Comme l’ObservableCollection<T> lève des évènements lors d’ajouts et de suppressions, la ListBox sera ainsi directement mise à jour en fonction de vos traitements métiers sans aucun effort supplémentaire.

Bien évidemment, qui dit ObservableCollection dit Collection et donc possibilité d’utiliser les méthodes d’extensions de LINQ. Vous pourrez donc exécuter des requêtes sur vos tables en utilisant les méthodes Where, Any, Take et ainsi de suite. Pour terminer un appel à la méthode Save de la classe Database vous permettra de sauvegarder les modifications.

Conclusion

Pour conclure Silverlight Database est une bibliothèque très pratique qui permet de persister dans l’IsolatedStorage des objets managés de manière simple et profite de fonctionnalités intéressantes telles que la compression ou le chiffrage. Ce n’est pas exactement un SGBD comme le serait l’hypothétique SQL CE pour Windows Phone 7, mais néanmoins il permet d’abstraire une tâche peu intéressante que l’on retrouve dans un vaste panel d’application et d’ainsi accélérer vos développements.

Utiliser un DataTemplateSelector en Silverlight

Il existe en WPF beaucoup de classes intervenant dans une utilisation avancée du DataBinding. Certaines d’entre elles ne sont pas présentes à ce jour dans Silverlight. Parmi elles, la classe System.Windows.Controls.DataTemplateSelector qui permet de choisir un DataTemplate s’appliquant à un objet selon des règles définies par le développeur. Heureusement, il est très facile de recréer cette classe en Silverlight et cet article va vous permettre de voir comment.

Note : cet article reprend la solution proposé par Raul Mainardi Neto proposée sur CodeProject.

Le problème

Imaginons que vous ayez une ListBox dans laquelle se trouvent plusieurs objets métiers avec des caractéristiques différentes. Pour définir l’affichage de vos éléments, vous allez remplir la propriété ItemTemplate du ListBox. Seulement voilà, vous souhaiteriez changer quelque peu, voir intégralement, l’affichage de l’élément selon ses caractéristiques. C’est dans ce cas que le DataTemplateSelector va vous être utile ; comme son nom l’indique il permet de sélectionner le Template.

C’est par exemple le problème auquel j’ai été confronté dans mon application WP7 proposé pour le concours SNCF (qui soit dit en passant a été sélectionnée pour les phases finales) dans laquelle je voulais varier les logos des transports depuis une gare, selon le type de transport.

La solution

Pour résoudre ce problème, nous allons d’abord créer une classe abstraite, qu’il faudra ensuite dériver selon nos besoins. Cette classe, très simple est la classe DataTemplateSelector. Elle étend la classe ContentControl, car effectivement elle va appliquer un Template au contenu qui lui est passé.

    public abstract class DataTemplateSelector : ContentControl
    {
        public virtual DataTemplate SelectTemplate(object item, DependencyObject container)
        {
            return null;
        }

        protected override void OnContentChanged(object oldContent, object newContent)
        {
            base.OnContentChanged(oldContent, newContent);

            ContentTemplate = SelectTemplate(newContent, this);
        }
    }

Ceci étant fait, créons maintenant une classe fille qui ajoute des propriétés de type DataTemplate (les Templates qui seront sélectionnable par la classe) et qui redéfinit la méthode SelectTemplate, méthode qui va définir selon quelles règles il faut choisir le Template.

    public class TransportDataTemplateSelector : DataTemplateSelector
    {
        public DataTemplate MetroDataTemplate { get; set; }
        public DataTemplate RerDataTemplate { get; set; }
        public DataTemplate BusDataTemplate { get; set; }

        public override DataTemplate SelectTemplate(object item, DependencyObject container)
        {
            Transport t = item as Transport;
            if (t != null)
            {
                switch (t.Type)
                {
                    case TransportType.None:
                        break;
                    case TransportType.Metro:
                        return MetroDataTemplate;
                    case TransportType.Rer:
                        return RerDataTemplate;
                    case TransportType.Bus:
                        return BusDataTemplate;
                    default:
                        break;
                }
            }

            return base.SelectTemplate(item, container);
        }
    }

Il ne reste plus qu’à l’utiliser depuis votre code XAML. Ajouter un namespace xml et utiliser votre TransportDataTemplateSelctor de la manière suivante :

<ListBox Grid.Row="1" ItemsSource="{Binding CurrentStation.Transports}">
  <ListBox.ItemTemplate>
    <DataTemplate>
      <views:TransportDataTemplateSelector Content="{Binding}">
        <views:TransportDataTemplateSelector.MetroDataTemplate>
          <DataTemplate>
            <StackPanel … />
          </DataTemplate>

Et voilà rien de plus simple, pour un résultat très appréciable !